Cucina Italiana N°48

Loin des clichés des pizzas et des escalopes milanaises, La Romantica propose une cuisine italienne moderne, à la fois fine et gourmande. A découvrir.

En achetant ce restaurant en 1990, Claudio Puglia voulait faire de La Romantica une adresse gastronomique italienne de référence à Paris. Mission accomplie. De bons petits plats à déguster dans un cadre empreint d’authenticité.

D’ailleurs, le contraste entre les bruits du grand boulevard commerçant de Clichy et le calme de ce restaurant est frappant. Une petite entrée ne payant pas de mine vous conduit à un long couloir puis à une cour intérieure, terrasse-jardin fleurie. Dépaysant et apaisant, nous voilà dans un véritable havre de paix.

La devise de Claudio Puglia ? «La cuisine est ma passion, les vins mon hobby. Venez vous joindre à moi, faisons jouer nos papilles ». Nous avons donc répondu présent à son invitation et rencontré Massimiliano Balossi, le directeur associé, qui accueille les clients avec chaleur et courtoisie. Un classe à l’italienne naturellement. Et dans l’assiette, les saveurs du Sud, soigneusement cuisinées par le nouveau chef Gabriele Piga, régalent les papilles.

Après avoir dégusté un tartare de daurade sur une sauce pesto tout simplement exquise, nous avons été conquis par le poulpe braisé accompagné de sa crème de pommes de terre.

Mais, si vous ne deviez goûter qu’un plat, ce serait sans nul doute la spécialité de l’établissement : les fameuses Leggera di tagliolini  « Romantica », des pâtes fines à la crème légère de sauge flambées au brandy italien dans une roue de parmesan, proposées à la carte à 22 euros. Un véritable spectacle puisque les flammes se mettent à danser devant vos yeux, le fromage à fondre et à dégager un subtil parfum, les pâtes à s’imprégner de ce délicieux mélange… bref, un moment inoubliable qui a le don d’ouvrir l’appétit.

Et pour finir sur une note sucrée, nous avons opté pour le riz au lait (riz noir de Vercelli) enrobé de sa ganache chocolat et de sa glace amande, présenté à 18 euros. Un peu trop sucré peut-être mais tellement savoureux ! Une adresse à découvrir de préférence en amoureux.

Marie Guyader